24 septembre 2020

Soulager – La Polyarthrite Rhumatoïde – Cliniques universitaires Saint-Luc | Acide hyaluronique crème

fatigue douleurs articulaires

Pendant le confinement, les Français ont mis la major à la pâte

fatigue douleurs articulaires

Bien que l’origine de la maladie reste inconnue, les connaissances à ce sujet ont progressé au cours des dernières années. Chez les femmes, la polyarthrite rhumatoïde représente un facteur de risque de développer une ostéoporose.

En effet, la densité des os diminue chez les personnes qui souffrent d’inflammation chronique. Les traitements corticoïdes prescrits chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ne semblent pas être à l’origine de cette complication, mais ils pourraient y contribuer. La polyarthrite rhumatoïde affecte tous les éléments d’une articulation (à la différence de l’arthrose où seul le cartilage est touché). L’irritation provoquée par la réaction auto-immune entraîne une surproduction de liquide synovial. Ce liquide s’accumule, la membrane synoviale s’épaissit et l’articulation enfle.

Les femmes qui ont naturellement tendance à produire plus difficilement la sérotonine sont plus touchées par cette maladie que les hommes.

Dos, genoux, doigts, hanches sont les articulations les plus touchées par ces douleurs qui, généralement, apparaissent le matin et diminuent au cours de la journée. Après un effort physique les patients souffrant de fatigue chronique rapportent souvent une baisse de forme musculaire et psychique importante qui peut perdurer jusqu’à 24 h. Cette fatigue inhabituelle peut même provoquer des malaises ou des douleurs importantes. C’est une terrible affection et c’est vrai que tous les traitements ont des effets secondaires parfois pire que le mal, d’autres pathologies se déclarent et ensuite il faut se battre sur tous les fronts…. le repos me parait une bonne answer mais on ne peut pas non plus passer sa vie alité.

Avant d’être reconnue en 1992 comme maladie rhumatismale par l’Organisation mondiale de la santé, la fibromyalgie était considérée comme un hassle psychiatrique par les médecins. Les examens biologiques des sufferers sont normaux et l’entourage a souvent du mal à croire qu’ils souffrent vraiment, d’où la difficulté des médecins à mettre un nom sur cette pathologie. La fibromyalgie est undysfonctionnement de la modulation de la douleur. Lorsqu’on se cogne par exemple, les nerfs transmettent un message électrique au cerveau qui le convertit en sensation de douleur.

Pour soulager rapidement les personnes qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde, on dispose de différents types de traitements d’action immédiate ou à visée symptomatique. Certains traitements contre la polyarthrite rhumatoïde sont toxiques pour le foetus. Pour cette raison, les femmes traitées pour une polyarthrite rhumatoïde qui sont en âge de procréer doivent systématiquement utiliser une forme de contraception efficace. Lorsqu’une grossesse est souhaitée, les traitements sont suspendus avant de cesser la contraception. Chez les femmes enceintes, la polyarthrite rhumatoïde entre en général en rémission (les signes d’irritation disparaissent) avec une amélioration smart dès la fin du premier trimestre.

Le cerveau n’arrive plus à décoder les sensations, ce qui entraîne des douleurs continues et diffuses. Il est attainable de poser un diagnostic clinique, avec des douleurs diffuses de plus de 3 mois.

Chez les sufferers fibromyalgiques, 18 points de pression sont particulièrement sensibles au toucher comme par exemple la nuque, les enticeèzes, les coudes, l’articulation de la hanche ou encore le genou. Ces points, appelés factors de Yunus (définis par l’American College of Reumatology) sont une aide au diagnostic, lorsque eleven sont présents notamment. Certains questionnaires, comme First, peuvent faciliter le diagnostic.

Les éléments voisins (capsule, tendons, etc.) durcissent et deviennent douloureux. Des érosions du cartilage se développent au niveau des os et l’articulation devient de plus en plus raide. Un groupe va bénéficier de séances d’ostéopathie appuyées et l’autre de manipulations plus légères. Les patients ignorent quel traitement ostéopathique les concerne.

Témoignage : j’ai appris à vivre avec la fibromyalgie

La fibromyalgie est prise en charge par les rhumatologues mais aussi parfois par des neurologues. Les douleurs qui sont souvent permanentes peuvent être prises en cost au sein des centres anti-douleur. Ces critères mineurs doivent également perdurer depuis plus de 6 mois pour être pris en considération dans le diagnostic du syndrome de fatigue chronique. Par ailleurs pour être « candidat » au SFC, vous devez ne pas avoir souffert régulièrement de ces différents symptômes avant l’apparition de la fatigue. Les « arthralgies » sont fréquentes chez les sufferers souffrant de SFC.

Les principaux symptômes associés à la fibromyalgie

Outre ces traitements de fond, des antidouleurs sont prescrits, souvent des corticoïdes. «Lorsque c’est possible, nous évitons d’en prescrire en raison des effets secondaires sur le lengthy terme (infections, complication cardio-vasculaire, ostéoporose)», note toutefois le rhumatologue.