19 septembre 2020
Qu’est-ce qu’un régime anti-inflammatoire ?

Qu’est-ce qu’un régime anti-inflammatoire ?

Quelque chose dont on a beaucoup parlé récemment est inflammation chronique bas niveau ou silencieux. De nombreuses études préviennent que l’inflammation de bas grade est sans aucun doute le mal de l’art. XXI. Ce n’est rien de plus qu’une réponse auto-immune naturelle, mais c’est un signe que quelque chose ne va pas. La Inflammation chronique, c’est-à-dire, prolongé dans le temps Elle est causée par une exposition constante à la pollution, au tabac, au manque de sommeil, au stress, aux mauvaises habitudes alimentaires et aux mauvaises habitudes de vie en général.

Ces études montrent que ces degrés d’inflammation peuvent être à l’origine de futures maladie cardiovasculaire, diabète, douleur chronique et problèmes gastro-intestinauxentre autres, elle accélère également le vieillissement et favorise les maladies dégénératives.

Les secrets de la lutte contre l’inflammation sont faites de l’exercice, pas du stress, dormez bien, soyez en contact avec la nature et optez pour des aliments anti-inflammatoires à l’heure du déjeuner.

Quels aliments peuvent nous aider à se dégonfler?

C’est une liste que nous devons toujours considérer et qui favorisera un bon terrain pour récupérer et maintenir la santé le reste de nos jours. Avec la aliments prébiotiques Comme je l’ai mentionné dans les articles précédents, les aliments suivants sont hautement anti-inflammatoires:

Aliments riches en acides gras insaturés:

  • Huile d’olive extra vierge et avocat (également sa première huile de pressage à froid), très riche en acides gras oméga 9.
  • Poisson bleu comme les anchois, les sardines, le maquereau, les anchois, aussi les noix (fraîchement pelées, si possible; et aussi leur huile), les graines et l’huile de lin et de chanvre, les graines de chia et les algues, tous très riches en acides gras oméga 3.

Fruits et légumes frais, saisonniers et de proximité: ce sont nos principales sources d’antioxydants qui favorisent la réduction de l’inflammation. S’ils sont cultivés biologiquement encore mieux. Ceux qui ont le plus de pouvoir anti-inflammatoire, en particulier, sont les légumes à feuilles vertes, le brocoli et tous les choux, et les baies sauvages.

Herbes et épices, en particulier le curcuma, le gingembre, l’origan, le thym et le romarin. Le poivre de Cayenne est également un puissant anti-inflammatoire, bien qu’il doive être utilisé avec parcimonie.

– mange tellement nourriture fraîche que possible. Évitez tous ceux qui sont traités et ultra-traités.

– Et n’oubliez pas le aliments prébiotiques comme lui choucroute, kimchi et thé kombucha, qui nous aident à améliorer l’état de notre flore intestinale et de notre digestions provoquant un effet purifiant et anti-inflammatoire.

régime anti-inflammatoire

Autres mesures à considérer

Éliminez tous les aliments qui, selon vous, vous causent sensibilité alimentaire (c’est-à-dire qu’ils ne vous conviennent pas) ou l’intolérance.

Évitez le sucre blanc et utilisez de la mélasse de céréales, du sucre de panela ou de la stévia pour sucrer.

Réduit la consommation de protéines animales, surtout si ce n’est pas écologique.

Élimine le café et l’alcool, ou les réduire autant que possible. Et si vous avez envie d’un peu d’alcool parce que vous avez quelque chose à célébrer, choisissez un vin rouge de qualité.

Ne mangez pas de glucides raffinés car ils augmentent la glycémie et cela augmente l’inflammation.

Le lait et ses dérivés peuvent provoquer une réponse inflammatoire Parce qu’ils sont reconnus comme envahisseurs et que le corps humain n’est pas capable de traiter autant de caséine (protéine de lait) ou de lactose (sucre de lait).

Et comme je l’ai déjà dit faire de l’exercice, ne pas stresser, bien dormir et se reposer, entraine toi activités extérieures et si en pleine nature, bien mieux!

Dégonflez-vous!

Et si vous voulez approfondir une alimentation saine, de Laia Naturopathy, nous recommandons la monographie Régime et nutrition et le séminaire Vue holistique de la maladie inflammatoire de l’intestin.